Le Dialogue selon David Bohm

David Joseph Bohm (1917-1992) est un physicien américain qui a effectué d’importantes contributions en physique quantique, physique théorique, philosophie et neurosciences. Il a participé au Projet Manhattan et conduit de célèbres entretiens filmés avec le philosophe indien Krishnamurti.

David_Bohm

 

La plupart des organisations possèdent des raisons d’être et des buts qui sont inhérents, prédéterminés et rarement remis en question. Au départ, cela pourrait sembler incompatible avec le libre jeu de la pensée qui est intrinsèque au processus du dialogue. Cependant, cela aussi peut être surmonté si les participants sont encouragés dès le début à considérer de tels sujets comme essentiels au bien-être de l’organisation. Cela peut augmenter l’estime de soi chez le participant et aussi augmenter l’estime que les autres lui accorde.

À la fin de sa vie, pour répondre à des questions de société, Bohm a conçu ce qu’on appelle désormais « dialogue de Bohm », une forme d’association libre menée en groupe sans objectif prédéfini excepté la compréhension mutuelle et l’exploration de la pensée humaine. Il permet aux participants d’examiner leurs conceptions mentales, préjugés et modèles de raisonnement. Dans un dialogue, qui est une réunion pouvant rassembler de dix à quarante personnes, l’égalité de statut et l’espace de liberté sont les prérequis les plus importants de la communication et de la valorisation de conceptions personnelles distinctes.David Bohm soutenait que des groupes de dialogue expérimentés et opérant à une échelle suffisamment large pourraient contribuer à vaincre la fragmentation et l’isolement qu’il avait constatés comme une dimension inhérente à la société.

Lien vers le document complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *